L’acteur Brahim Bouhlel insulte les femmes et enfants marocains

 L’acteur Brahim Bouhlel insulte les femmes et enfants marocains

Capture du twitter de Brahim Bouhlel (DR)

Il est peu commun d’être l’hôte d’un pays et d’insulter les femmes et enfants de ceux qui vous accueillent. L’acteur de la série Validé sur Canal +, Brahim Bouhlel diffuse une vidéo. Au menu : clichés salaces sur le Maroc, paroles dégradantes et diffusion d’images de mineurs. Les Marocains demandent une réaction et un boycott de la marque Adidas et de Canal Plus. L’acteur et ses deux acolytes présentent leurs excuses.

On a rarement vu une telle violence verbale. L’acteur Brahim Bouhlel s’est fait connaître par la série sur le rap de Franck Gastambide. Avec un autre acteur (Hedi Bouchenafa) et un snapchatteur marocain (Zbarbooking), ils sont attablés à Marrakech. Ensemble et de toute évidence dans un état peu recommandable, ils sont complètement en roue libre dans une vidéo sur les réseaux sociaux. Tout y passe !

Le manque de respect : “La dernière personne qui m’a mal parlé au Maroc, je lui ai sorti une liasse de dirhams, et je l’ai baffé avec. Il a klah (effrayé, ndlr) sa grand-mère”. Vient ensuite, les propos dégradants sur les femmes, “traitées de p… que je paie ici 100 dirhams”. Enfin, la diffusion d’images de mineurs. Usant de la voix off, il traite des enfants qui mendient de “fils de p…” et les fait passer pour les enfants de l’un d’entre eux.

>>Lire aussi : Vidéo : Brahim Bouhlel et Zbarbooking risquent la prison

Tollé et émission sur 2M déprogrammée

Le tollé ne s’est pas fait attendre, notamment sous l’impulsion de plusieurs comptes twitter comme Moorish Movement ou Kamelancien. Sur le réseau social twitter, où la vidéo est diffusée, les Marocains ont demandé une réaction aux autorités marocaines d’autant que Brahim Bouhlel, devait passer le soir même sur @2MInteractive. Une émission qui sera finalement déprogrammée.

L’acteur de la série Validé est un ancien étudiant de 24 ans en électrotechnique. Il est originaire de Chelles, en Seine-et-Marne. Remarqué par le réalisateur, Franck Gastambide sur les réseaux sociaux, il lui donne un rôle dans sa série.

>>Lire aussi : Garde à vue pour Brahim Bouhlel et Zbarbooking à Marrakech

Adidas réagit à la polémique

De nombreux marocains ont demandé des réactions à Canal Plus, diffuseur de la série mais aussi à Adidas qui sponsorise le programme Validé. La marque aux trois bandes a réagi sur les réseaux sociaux. “Adidas s’oppose fermement à toute forme d’intolérance, de discrimination et de sexisme. Nous nous engageons à faire du sport un espace où chacun est pleinement accepté. Rappelant qu’aucun contrat ne lie la marque à Brahim Bouhlel, Adidas s’engage à reconsidérer sa collaboration avec lui.

L’affaire pourrait prendre aussi un tournant judiciaire. En effet, le Club des Avocats au Maroc a décidé de porter plainte devant le Procureur du Roi pour diffamation, injures publiques. Dans un tweet, Mourad Elajouti, président du Club, condamne “vigoureusement les propos haineux, abjects et racistes proférés à l’encontre des enfants marocains par des pseudos-humoristes/influenceurs”. Selon Mourad Elajouti, “le Procureur du Roi de Marrakech donne des instructions pour une information judiciaire.”

>>Lire aussi : Découverte d’un possible “variant marocain” du Covid19

Les trois protagonistes s’excusent sur les réseaux sociaux

De leurs côtés, les trois protagonistes se sont adressés au peuple marocain sur les réseaux sociaux. Dans un message vocal, l’acteur de 42 ans, Hedi Bouchenafa s’excuse. “Sans minimiser son rôle“, il affirme qu’il avait “bu et fumé“. Il s’en veut “lui le premier à s’insurger contre les clichés de ne pas avoir eu le mental de réagir à ce moment-là“. Très ému, il affirme avoir été reçu pendant un mois “comme un roi par le peuple marocain“. Un message où il assure de la sincérité de ses excuses.

De son côté, le snapchatteur, Zbarbooking a fait de même. Le Marocain indique aimé “son peuple et les traditions de son pays“. Il précise qu’il “aime rigoler et qui rigole de tout.” et que là, en l’occurence, “ce n’était pas drôle“.

>>Lire aussi : Décès de la chanteuse populaire marocaine, El Haja El Hamdaouia

Enfin, Brahim Bouhlel indique qu’il “n’a pas voulu porter préjudice ou salir l’image du Royaume, de ses habitants et de ses enfants. Si ma vidéo a été maladroite et a blessé le peuple marocain, j’exprime toutes mes excuses.”

L’acteur assure avoir voulu faire “rire et non heurter la sensibilité de qui que ce soit“. Il affirme qu’il s’agit là d’une “parodie, qui incontestablement est parfaitement ratée dans ses effets.” Il finit son message par des “excuses sincères et confraternelles“, accompagné des drapeaux marocains et algériens et d’un coeur.

>>Lire aussi : Suspension des vols pour le Maroc jusqu’au 21 mai 2021

Yassir GUELZIM

Journaliste Print et web au Courrier de l'Atlas depuis 2017. Ancien de RFI, LCI, France Inter. Producteur et réalisateur (Arte Reportage, France24, France tv).